L'info sur les langues des jeux-vidéo.

Que penser de Resident Evil ORC?

Hérésie ou spin-off rafraîchissant?

Hérésie pour les fans de la 1ère heure, simple spin-off tourné vers l’action pour les autres, Resident Evil : ORC a divisé et ce avant même sa sortie. Au final, les tests parus sur ce jeu sont très mitigés, comme le démontre sa moyenne qui avoisine les 52% sur le site Metacritic. Après avoir joué quelques heures, voilà ce que je peux en dire.

Resident-Evil-Orc

Concernant le mode solo : Privilégier la coopération avec de vrais joueurs !

Tout d’abord, ce jeu sent le "fan service" : intervention des différents personnages cultes de la saga tels que Hunk et le boss final de RE2, et cela dès la 1ère mission ce qui met tout de suite dans "l'ambiance"...

L’expérience change radicalement selon que nos coéquipiers sont dirigés par l’IA ou par d’autres joueurs. La différence est flagrante et c’est un doux euphémisme. Ainsi, lorsqu’on joue vraiment seul, vos coéquipiers sont de vrais boulets. Premièrement, ils vous laissent faire quasi tout le travail mais ça c’est un grand classique pour ce genre de jeux (ex : Sheeva dans RE 5...).
Deuxièmement, l'IA de vos comparses est très moyenne car inconstante : d'un côté ils se planquent pour éviter les tirs mais de l'autre ils ne bougent pas lorsque l’ennemi balance une grenade... Cette faiblesse de l’IA se retrouve chez "l’adversaire".

La campagne solo devient dès lors nettement plus intéressante avec de véritables coéquipiers (même si parfois certains d’entre eux se la jouent "individualistes" mais là Capcom n’y peut pas grand chose...). Au sein de votre escadron, vous pouvez alors mettre au point des tactiques (vive les oreillettes... ;)) même si la facilité globale du titre, excepté certains passages plus ardus sans être insurmontables, fait que cette possibilité est sympathique mais rarement véritablement nécessaire. Pourquoi prendre le temps d’élaborer une stratégie lorsque les ennemis sont aussi prévisibles ?...

Au final, la campagne solo est globalement courte et linéaire mais réserve quelques moments qui, à défaut d'être d'anthologie, sont « mémorables ».

Concernant le mode multi : « On nous aurait menti ? »...

D’abord les points positifs. Les différentes classes sont assez complémentaires et plutôt bien équilibrées dans l'ensemble. L'expérience entre modes solo et multi se cumule, ce qui permet de débloquer de nouvelles armes et capacités plus vite.
L'idée de la "3ème équipe" est plutôt originale et intéressante : non seulement on affronte l’équipe adverse, dirigée par d'autres joueurs, mais il faut aussi pourfendre une horde de zombies contrôlée par l'IA avec, en prime, quelques hunters, lickers, tyrans et autres joyeusetés propres à la série...

Il est cependant dommage que le nombre de maps et de modes soit si faible. Exemples pour les modes :

  • Mode Héros : une sorte de deathmatch où il faut s'attaquer en priorité aux "héros"(personnages cultes de la licence) de l'équipe adverse. La partie est finie lorsque tous les héros de l'autre camp sont morts. Dans l’éventualité d’une mort très prématurée, nous pouvons incarner les personnages issus de ce nouvel épisode afin d'aider son équipe à tuer les  héros adverses restants.
  • Mode Biohazard : du classique, il faut ramener le "trésor" dans son camp...
  • Mode Survie : personnellement, c’est ce mode qui m’a le plus déçu. En effet, les différentes vidéos (ex : le GL consacré à ce mode sur JVC) laissaient présager un certain aspect "stratégique" : un hélicoptère va arriver et il n'y a pas assez de place pour tout le monde à bord. Cependant, alors que selon les testeurs nous étions censés pouvoir tuer les joueurs montés trop tôt dans l'hélico, il semble s'avérer, au final, que c'est du « 1er arrivé, 1er servi ». En effet, l'hélico décolle dès qu'il y a 4 personnes à son bord et ce quelque soit le temps restant. De plus, il est apparemment impossible de tuer les joueurs qui sont déjà dans l'appareil. J’ai essayé à plusieurs reprises sans jamais y réussir. J’ai même fait le test en entrant le premier dans l’hélico  (dès qu’il s’est posé) et aucun joueur n’a pu m’en déloger. Ainsi, ce mode perd tout son prétendu aspect "stratégique" et ressemble plus à une vague survie (l'hélico n'apparaît qu'après plusieurs minutes) puis à une course.

Conclusion

En conclusion, et cet avis n’engage que moi, ce jeu n’est ni la bouse infâme ni le hit que l’on  pouvait espérer (ou craindre selon notre attitude vis-à-vis de cet épisode à part dans la série). Comme évoqué précédemment, ce jeu prend toute son « ampleur » si (et seulement si) on joue en coopération avec d'autres joueurs. Je le déconseille donc fortement à quelqu’un qui n’a pas accès au online via sa console, le jeu étant dépourvu de mode en écran splitté.

Si vous jouez en online, ce jeu peut constituer une alternative intéressante (sans être pour autant grandiose) à des jeux comme Left 4 Dead 2 (surtout si vous jouez sur ps3, console sur laquelle le jeu de Valve n’est pas disponible) et/ou Dead Island (RE : ORC étant plus orienté vers l’action et moins vers la survie).

Ainsi, les notes des différents tests (qui tournent fréquemment autour des 12-13...) me semblent donc plutôt justifiées. Enfin, cet épisode peut susciter certaines interrogations (qui risquent de diviser encore davantage les joueurs) : est-ce le début d’une nouvelle série ? Peut-on imaginer un RE : ORC 2 qui gommerait tout ou partie des défauts de ce jeu (j’aurais aussi pu évoquer un certain nombre de bugs et des animations un peu raides parfois...) ? Je pense que le résultat des ventes décidera de l’avenir de ce spin-off.
 
Capcom a annoncé qu’ils continueraient avec RE 6 l’orientation « action » prise par la série depuis le 4ème épisode. Ils justifient ce choix par un public « survival horror » qu’ils jugent trop restreint. Personnellement, je pense qu’une alternance (un jeu horror survivor et un jeu action), un peu à la manière des CofD développés tour à tour par 2 studios distincts, pourrait être bénéfique pour la licence afin de toujours se renouveler. L’univers « Resident Evil » est assez riche pour y trouver bon nombre d’inspirations...

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Rédigé le 03/04/2012 à 21:45 par .


Fatal error: Uncaught PDOException: SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1064 You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near '), j_contrib_actu CA, j_users U LEFT JOI' at line 18 in /home/jeuximpo/20180703/includes/theclasses/contrib/ContributionList.php:371 Stack trace: #0 /home/jeuximpo/20180703/includes/theclasses/contrib/ContributionList.php(371): PDOStatement->execute() #1 /home/jeuximpo/20180703/pages/actualites/actu.php(58): ContributionList->loadContributionsForActu(''20'') #2 /home/jeuximpo/20180703/index.php(19): include('/home/jeuximpo/...') #3 {main} thrown in /home/jeuximpo/20180703/includes/theclasses/contrib/ContributionList.php on line 371