L'info sur les langues des jeux-vidéo.

Chronique : Les jeux vidéo, ce fléau... ?

Chronique par ThomasDC

Si Alfred Dreyfus était le « parfait bouc émissaire » à la fin du 19ème siècle, les jeux vidéo remplissent dorénavant ce rôle dès qu’il s’agit d’expliquer une fusillade. En effet, les médias, toujours très prompts à brûler les sorcières, s’acharnent régulièrement sur ce loisir encore trop méconnu de l’opinion publique.

PEGI Violence

Deux exemples récents. Le 22 juillet dernier, ABB massacre en Norvège environ 92 innocents. Plus récemment, un certain MM a été à l’origine de trois tueries dans le Sud de la France. A chaque fois, les médias se sont attardés sur le fait que les deux individus étaient des joueurs plus ou moins occasionnels. Bizarrement, des questions primordiales comme « comment de simples civils ont-ils pu se procurer un tel armement ? » ont été reléguées au second plan voire sont carrément passées à la trappe. Ce n’est pourtant pas en utilisant une manette ps3 ou un nunchuk de la Wii que ces deux criminels ont pu commettre de tels actes... C’est dans le cadre de cette chasse aux sorcières que le gouvernement norvégien a choisi la solution de facilité en retirant un certain nombre de jeux des rayons. Une question se pose alors : « si les jeux vidéo sont responsables de ces abominations alors pourquoi ne pas tout simplement éradiquer ce fléau? ». Cette « solution » semble évidente aux yeux de nombreux « bien pensants » telle qu’une certaine nageuse nationale qui a peut-être passé trop de temps dans les bassins... Plus sérieusement, mettre ces fusillades sur le dos des jeux vidéo serait trop simpliste. En effet, Genghis Khan n’a pas eu besoin de s’exercer sur Warcraft ni Landru sur Madworld avant de perpétrer leurs exactions. En suivant cette « logique », on pourrait aussi être amené à croire qu’un abus de Monopoly va nous transformer en requin de la finance...

Si les jeux vidéo sont souvent mis sur le banc des accusés, lorsqu’à l’inverse ils sauvent des vies ces « exploits » ne sont étrangement pas diffusés au sein des médias généralistes. Ainsi, lorsqu’un enfant, après un accident de voiture, s’empresse d’extraire ses parents du véhicule en feu parce qu’il a vu dans GTA que cela augurait d’une explosion, aucun des inquisiteurs habituels du jeu vidéo n’en parle (source).

PEGI 18 Ainsi, les jeux vidéo ne peuvent pas raisonnablement être, à eux seuls en tout cas, tenus pour responsables de tels massacres. Ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas s’efforcer d’encadrer leur mise sur le marché. Prenons un exemple concret : une émission britannique a voulu démontrer que les parents ne savent pas toujours à quels jeux jouent leurs chérubins. La chaîne a donc pris quelques « familles témoins ». La mère devait regarder des extraits tirés des jeux préférés de son fils (Youtube). En l’occurrence, il s’agissait de... Dead Space 2. La mère en question a été horrifiée des images qu’elle a vues, d’autant plus que son enfant n’était âgé que d’une dizaine d’années à peine. Plusieurs éléments peuvent être tirés de cette émission. Certes, nous pouvons tout d’abord nous dire que la chaîne a délibérément choisi dans la ludothèque du fiston un jeu particulièrement violent et effrayant. Cela étant, il n’en est pas moins vrai qu’il joue bel et bien régulièrement à ce jeu. Aussi, si le joueur est majeur ou quasi il est assez grand pour prendre ses propres décisions mais le problème est tout autre face à de très jeunes joueurs. Il semble donc important de mieux informer les parents, souvent profanes dans le domaine, quant à la signalétique relative aux jeux vidéo (ex : système PEGI...). Cette signalétique est désormais obligatoire sur les jaquettes de tous les jeux vidéo mais combien de parents (voire de grands-parents) y prêtent véritablement attention ? Et combien se contentent d’acheter le jeu pour lequel leur progéniture les bassine depuis X jours ?... Pour en revenir à l’exemple de l’enfant qui joue à Dead Space 2, vu son âge, sa mère ou son père (bizarrement l’émission ne présentait pas les réactions des pères...) l’ont probablement accompagné dans un magasin pour aller acheter le jeu en question. Ils n’ont donc soit pas vu soit ont minimisé l’intérêt de la signalétique pour, au final, être déstabilisés par le véritable contenu du jeu. Je ne pense pas que les jeux vidéo soient nocifs si leur utilisation est « raisonnable » (et notamment en encadrant les joueurs les plus vulnérables/influençables). Comme pour beaucoup de choses dans la vie, c’est l’abus qui crée le vice.

Il est à noter, concernant la signalétique spécifique aux jeux vidéo (PEGI…), qu’actuellement une nouvelle campagne de publicité (assez drôle) vise à sensibiliser les adultes sur cette question.

Selon moi, le meilleur moyen de combattre l’idée reçue selon laquelle les jeux vidéo rendent violent est de souligner l’importance de distinguer le réel du virtuel. Le jeu vidéo est un loisir qui a divers objectifs et notamment celui de permettre de se changer les idées, de se défouler, après une journée harassante. Ainsi, au lieu d’aller frapper dans le monde réel mon voisin qui me casse les c... à jouer de la trompette à des heures tardives, je vais, par exemple, aller rouler à contre-sens dans Driver, GTA et autre Crazy Taxi. Cela ne m’empêchera pas de respecter scrupuleusement le code de la route la prochaine fois que je prendrais réellement le volant.

Mon avatar est responsable de la mort de centaines de ses pairs mais mon casier judiciaire réel est vierge, je suis, comme la plupart de mes congénères, un joueur responsable qui sait faire la part des choses.

Rédigé le 07/04/2012 à 14:00 par Thomasdc.

 Réagir  

Votre message :

Identification

Vous n'êtes pas connecté. Votre message sera publié anonymement.

Vérification anti-robot

Passez cette étape en vous connectant.

Combien font dix fois dix (10x10) ? Entrez un nombre, en chiffres.

Validation

Prévisualisez votre message ou envoyez le.

 

Important : merci de citer vos sources pour chaque information concernant les langues. Une information sans source n'a pas de valeur.

Anonyme 51
Visiteur anonyme
13.11.14 20:28
Aucun remerciement

Telecharger Red Bull Air Race Hack

Citer 
olibrius
Contributeur
Avatar 39
3134 messages
20.04.12 18:52
Aucun remerciement

Espérons que Jacques Cheminade ne soit pas élu président ...

Citer 
Julian
Administrateur
Avatar 1
619 messages
14.04.12 10:37
Aucun remerciement

Merci pour cet article de qualité Thomas smile Entendre certaines personne prôner que les jeux-vidéo engendrent la violence m'a toujours fait doucement sourire...

Citer 
mikenobody
Membre
6 messages
09.04.12 08:58
Aucun remerciement

Très bon article, espérons qu'un jour, les politiques et les grand défenseurs des enfants pourront enfin faire la différence entre réel et virtuel... c'est tellement facile d'attaquer toujours le jeu video...

Le problème principal vient du fait que le jeu vidéo "vole" des part de marché de la télévision et du cinéma et ça ne plait pas aux majors et cie qui tente à tout prix d'étouffer ce loisir !

Je suis né en 1981 et je joue depuis que je suis tout gamin (depuis 1989) et il ne m'est jamais venu à l'esprit de prendre un bazooka et d'exploser les voitures passant devant chez moi... (et pourtant j'ai joué à tous les GTA si on ne doit citer que ceux ci...)

Citer 
Contribution sans intérêt.
Contribution intéressante.